STADES (CARTE DU SUPPORTER)

Afin de prévenir la violence dans les stades, la « carte de supporter » a été lancée en 2010. Elle permet de ficher les citoyens qui vont fréquemment au stade voir des matchs. Cependant, cette solution s’est révélée plutôt inutile pour prévenir les violences, alors même que la loi Amato est toujours en vigueur. L’art. 9 de cette loi prévoit de refuser l’achat de billets et l’obtention de la carte de supporter à tous ceux ayant déjà été condamnés pour des « délits dans l’enceinte d’un stade ».
Il est actuellement trop facile d’accéder aux stades avec la carte d’un ami …
Dans ce cas, la PrivacyCard peut être la solution, car elle garantit que seul le propriétaire légitime de l’abonnement a accès au stade.

Aujourd’hui, le contrôle de l’accès du public à de grandes structures, telles que des stades, est un problème de plus en plus discuté, en particulier après la recrudescence des attaques terroristes en Europe, qui ont frappé des lieux à forte fréquentation.
À notre avis, pour assurer une plus grande sécurité aux citoyens, aucun contrôle plus important n’est nécessaire, ce qui nous oblige souvent à sacrifier une partie de notre vie privée. Il faut simplement procéder à de meilleurs contrôles.

Download Brochure